Histoire

Villecomtal, fondé vers 1295 par Henri II, comte de Rodez, fut bâti le long d’une voie desservant la vallée du Dourdou suivant un plan en damier dressé par un architecte de la cathédrale ruthénoise.
En 1329, un arrêt de la Cour en Parlement de Paris, donne en toute propriété à Béatrix, fille aînée de Raymond II et épouse de Bertrand de La Tour d’Auvergne, la ville de Villecomtal et son mandement en compensation d’une rente annuelle comprise dans sa part d’héritage. La seigneurie, vendue aux de Rolland, noblesse très ancienne, resta dans cette famille jusqu’au XVIème siècle. Après divers possesseurs, elle fut apportée en dot à la maison de Nattes par Marie de Rességuier.

Il ne reste du bâtiment primitif que le donjon, le corps de logis; mais ces deux derniers modifiés pour les besoins des religieuses ne présentent plus aucun caractère de ce qu’ils pouvaient être à l’origine.

Vers 1437, aux frais de la population, le village fut ceinturé d’une muraille longue d’environ 400 mètres, haute, par endroits, de 8 mètres. Le château fut construit à la même époque par Pierre de Rolland, Sénéchal de Castres.

La congrégation des sœurs de l’Union fit l’acquisition du château en 1850 pour le transformer en couvent et en pensionnat pour jeunes filles. Depuis quelques années, la bâtisse devenue propriété de la commune a été revendue à un particulier. Deux portes fortifiées s’ouvraient sur la rue Droite, artère principale du bourg : « lo portal haut » et « lo portal bas » qui seul subsiste bien que très profondément modifié par l’adjonction d’un campanile achevé en 1785. Situé sur un passage, Villecomtal offrait de nombreuses auberges et écuries aux voyageurs et marchands. L’église saint Barthélémy fut construite entre 1700 et 1715 afin de doter le village d’un lieu de culte intra-muros. A la fin des travaux, l’édifice avait la forme d’une croix latine et le clocher en peigne à cinq cloches, se trouvait sur l’un des côtés. Au XIXème, elle connaît de grands changements : la boiserie du chœur, la chaire et la table de communion sont refaites et les deux chapelles latérales sont agrandies vers la façade (d’où sa forme actuelle rectangulaire). En 1900, le clocher est reconstruit au chevet de l’église.


Visite du village

Les visites sont possibles toute l’année:
Contacter Joëlle (pour un minimum de 10 personnes):
 05.65.44.65.28

rue HistoireLes noms des rues sont écrits en français et en occitan.
Voir la visite guidée et le plan du village